LA GRATITUDE

La gratitude est le secret de la vie. L’essentiel est de remercier pour tout. Celui qui a appris cela, sait ce que vivre signifie. Il a pénétré le profond mystère de la vie.

Albert Schweitzer, Prix Nobel de la Paix
 

La gratitude est un sentiment de reconnaissance, de remerciement et de joie en réponse à un bienfait, un service reçu - que ce cadeau soit un bénéfice tangible reçu de quelqu’un ou un moment de béatitude paisible évoqué par la beauté naturelle. Ressentir de la gratitude, c’est avoir envie de dire merci à quelqu’un ou quelque chose (personne, nature, animal, objet, circonstance).

Pour attiser les braises

1. Approfondir l’intensité de la gratitude ressentie quand elle se présente spontanément : en lui donnant de l’attention, de la valeur et en restant tout simplement avec elle, comme si l’on partageait un moment avec un ami qui nous est cher.

2. Augmenter la fréquence des moments de gratitude : en étant plus éveillé dans la journée aux moindres signes de sa présence, en étant à l’écoute de ses micromouvements en nous, en la cherchant comme l’on cherche un trésor.

3. Elargir la gamme de ce qui éveille la gratitude. Nous pouvons ressentir de la gratitude envers de nombreux aspects de la vie : pour des personnes, la nature, les objets, les situations ou pour de petites choses simples et allant de soi, telles que d’avoir à manger ou de l’eau chaude ; pour la gentillesse, la chance, la beauté, etc.

4. Etendre la densité de la gratitude. Pour un même événement, nous pouvons élargir et densifier son spectre. Par exemple, en faisant une randonné dans les Alpes, je ressens de la gratitude envers mon mari qui s’occupe des enfants, envers les personnes qui sont avec moi en randonnée, envers la beauté de la nature (fleurs, montagne, rocher, arbre, mousse, rivière, etc.), envers tous ceux qui nous nourrissent et nous hébergent sur le chemin, etc.

 Quelques exercices pour cultiver la gratitude

  • What went well. Ces deux prochaines semaines, prenez quotidiennement un moment pour écrire trois choses qui se sont bien déroulées durant la journée. Ces trois choses ne sont pas nécessairement des choses très importantes ; cela peut être dans la sphère scolaire, avec des amis ou en famille. Par exemple : "J’ai donné une bonne réponse dans l’interrogation orale de géographie" ou "Ma copine m’a invité pour son anniversaire, c’est trop bien !".
    Voici quelques pistes pour aider les enfants : Quels sont les moments que vous avez trouvé agréables aujourd’hui ? Quelles sont les belles choses que vous avez vues (une fleur aperçue, un arbre, un chien, un tableau, le sourire d’un enfant, une musique, etc.) ? Pour quelles actions éprouvez-vous de la fierté ? Quels amis avez-vous rencontrés ? Quand avez-vous ri, souri ? Quelle difficulté avez-vous résolue, etc. - Cet exercice a été réalisé dans de nombreuses écoles avec d’excellents résultats2.

Si vous le souhaitez, vous pouvez écrire une réflexion à côté des événement positifs en vous inspirant de l’une des trois questions suivantes :

Pourquoi cette bonne chose s’est-elle passée ?
Qu’est-ce que cela signifie pour moi ? Que puis-je faire pour que cet événement se produise à nouveau dans le futur ?

  • Prenez régulièrement le temps de partager avec les enfants les choses qui se sont bien déroulées dans la journée ou dans la semaine écoulée.
    Etablissez un rituel, seul, en famille ou à l’école pour célébrer les choses pour lesquelles vous éprouvez de la gratitude. Par exemple :
    - Durant les repas, toute la famille s’installe et chacun raconte de façon brève une ou plusieurs choses qui se sont bien passées ou pour lesquelles ils éprouvent de la gratitude.
    - Le lundi matin durant le premier cours, chacun partage une chose qui s’est bien déroulée pour lui durant le week-end.
    - Tous les soirs au moment d’aller vous coucher, passez en revue votre journée et voyez les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissants ; comptez les bienfaits plutôt que les moutons !
  • - Comment pouvez-vous montrer votre sollicitude de façon créative à ceux qui vous sont chers ?

- En regardant en arrière sur les dernières années, quels ont été les personnes dont l'influence fut particulièrement positive ?

 

Vous trouverez davantage d’exercices pour développer la gratitude dans le livre de Fabrice Dini.

 

Les bienfait de la gratitude

Robert A. Emmons, professeur de psychologie renommé mondialement pour son expertise dans la recherche sur la gratitude, a suivi des milliers de personnes de tous les âges et a mis en évidence, à travers de nombreuses recherches, les multiples bienfaits de la gratitude. Ces recherches démontrent que les personnes qui éprouvent de la gratitude sont plus aidantes, plus généreuses et ressentent plus de compassion ; elles sont plus enclines à pardonner, s’approchent plus facilement des autres et ont le sentiment d’être moins seules et isolées. Au niveau physique, on note un renforcement du système immunitaire, une meilleure tolérance à la douleur, une pression artérielle plus basse, une tendance à faire plus d’exercices physiques et prendre mieux soin de sa santé. Les personnes ressentant davantage de gratitude ont également plus d’émotions positives, se sentent plus alertes, plus vivantes et éveillées, elles sont plus optimistes et heureuses et ont plus de joie et de plaisir.1 Jeffrey J. Froh, un psychologue scolaire et chercheur américain spécialisé dans le domaine de la psychologie positive chez les enfants et adolescents, a développé des interventions permettant de promouvoir la gratitude dans les écoles. Les études portant sur ces interventions montrent une diminution des émotions négatives et de leurs symptômes physiques, une augmentation des émotions positives et de l’optimisme des élèves. Les élèves se sentent aussi plus satisfaits de l'école et de la vie en général.2

1.Emmons R. (2010).Merci, quand la gratitude change nos vies.Editions Pocket.

2.Froh J. J., Sefick W. J., & Emmons, R. A. (2008). Counting blessings in early adolescents: An experimental study of gratitude and subjective well-being. Journal of School Psychology, 46, 213-233.